Assassin's Creed -Brotherhood-PS3

Descriptif de l'histoire:

Début du XVIème siècle, après la fin mouvementé d'Assassin's creed 2, Ezio prend du bon temps dans sa villa. Mais cette tranquilité ne dure que peu longtemps. Caesare Borgia, son nouvel ennemi, aidé des troupes du pape, détruit et saccage la résidence de l'assassin. Laissé pour mort après ce désastre, Ezio décide à nouveau d'arpenter les routes de la vengeance qui le mènent, cette fois-ci, à Rome. La ville est devenu, sous la mauvaise influence des Borgia, le centre de la corruption, du pouvoir et de la cupidité. Dans le plus grand secret, il forme une troupe d'assassins pour détrôner Caeasare. Il entame alors une guerre pour conquérir et reconstruire la ville! Il est temps d'en finir!

 _______________________________________________________________________________________

[Cliquez sur le lien pour le test]

Grahismes ++++

Une qualité graphique indéniable et des décors magnifiquement bien réalisés. Cependant, on repprochera peut-être à cet opus d’être un peu trop resté dans la lignée de son aîné au niveau graphique. De plus, la grandeur de la ville est surement la source de quelques bugs et ralentissements… Dommage !

Bande-sonore +++++

Surement un des gros points fort du jeu, la qualité de la B.O force au respect. En effet celle-ci propose des fonts musicaux d’une rare qualité et qui s’inscrivent somptueusement bien dans les actions que l’on effectue avec Ezio. On peut tout de même relever une légère répétition de quelques thèmes, notamment lors des échappatoires, mais on peut passer outre cela, car on admirera toujours la beauté musicale de ce Brotherhood.

Durée du jeu ++++

Le mode solo contient un scénario principal qui vous prendra environ entre 15h et 20h, soit dans les proportions d’ACII, et propose de nombreuses quêtes annexes (certes moins intéressantes mais qui contribuent à rendre le jeu plus long encore). On notera aussi que si l’on compte réunir une confrérie complète, détruire toutes les tours, réunir tous les drapeaux ,toutes les plumes et inspecter le monde de Desmond, on aura besoin de bien plus de temps. De plus, le mode multi-joueurs de ce Brotherhood rallonge encore un peu la durée de vie… Je dis « un peu », car certes celui-ci est survolté et très bien pensé, mais le nombre de joueurs courant sur les toits et sautant de partout rendent ce mode plus pauvre en plaisir de jeu, et certains pourront vite s’en lasser.

Gameplay ++++

Toujours aussi fin et technique, le gameplay repose toujours autant sur le système de contres, ce qui est dommage d’ailleurs car il est donc presque toujours aussi simple de tuer des ennemis à la chaine, seulement ceci à été un peu repensés car il vous faudra d’abord affaiblir vos ennemis avec quelques coup de pieds par-ci par-là. On aura quand même le droit au tout nouveau lancer d’arme lourde, tels que la hache ou les épées longues… très jouissifs d’ailleurs.

Trame scénaristique ++++

Rien de bien exaltant au niveau du scénario, cependant on retrouve avec plaisir notre Ezio dans son petit monde de la Renaissance. On aura le droit à un nouvel ennemi bien plus charismatique que notre vieux pape Rodrigo, on regretta tout de même de ne pas le voir très souvent… Mais bon. La confrérie créée par notre bon Ezio servira tout aussi bien de prétexte pour nous lancer dans cette aventure sans grand rebondissements mais qui servira bien plus à étendre les révélations sur notre bon vieux camarade.

Conclusion +++++

On retrouve donc un nouveau Assassin’s Creed fort bien abouti seulement un an après ACII. Un héros conservé mais qui conserve son charme et un scénario bien pensé. On prendra donc beaucoup de plaisir à jouer à ce nouvel opus efficace et intelligent. Une nouvelle fois, on tire notre chapeau à Ubisoft, qui nous offre une nouvelle petite bombe en cette fin d’année 2010.

assassin's creed ps3

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site